Et si nous échangions nos vies? Peut-on comprendre l’autre sans emprunter pour quelques heures sa peau?

ombres et compromis
sous un firmament de questions celées

Mes pensées, sans cesse, retournent à elle.

Je pense à ce que nous avons été, à ce que nous ne sommes plus, à ce que nous pourrions être si tombait le mur de l’incompréhension — ou si nous y percions quelques arches.

Photo : fort Chambly, à Chambly (Québec).

Catégorie:
Et si...
Étiquettes :
,
%d blogueurs aiment cette page :