J’ai feuilleté hier quelques ouvrages en quête de pistes pour le cercle littéraire que j’animerai tantôt. Point de départ de la discussion, suggéré par une participante au dernier cercle : l’autocensure.

D’où vient l’autocensure? Je crois qu’elle est une conséquence directe du doute, qui est lui-même étroitement apparenté à la peur. Et la peur? Oh, la peur

Selon Dany Laferrière, Virginia Woolf a su révéler mieux que quiconque le « vrai visage de l’écriture » dans son Journal d’un écrivain. Woolf est parmi les nombreuses victimes de l’écriture, qui incluent aussi Nelly Arcand, Kawabata, Sylvia Plath, Marina Tsvetaïeva et bien d’autres. « La route de l’écriture est jonchée de cadavres […] »*, écrit Laferrière.

Le livre de Laferrière refermé, j’ai ouvert celui qu’a publié l’an dernier Brigitte Haentjens sur son parcours créatif. Le hasard a fait que je tombe sur le chapitre qu’elle consacre au « Modèle féminin ». Dans toutes les œuvres de femmes qu’elle a portées à la scène, « la mort et le suicide sont présents, sinon latents »**, affirme Haentjens.

La dépression et ses corollaires ne sont-ils pas présents partout en création? En quoi la blessure des femmes artistes est-elle singulière? Y a-t-il un abîme typiquement féminin lié au sentiment de culpabilité et à la honte, à l’incapacité d’occuper l’espace et de s’affranchir?

Haentjens oppose la création artistique, un geste d’affirmation de soi dirigé vers l’extérieur, à la maternité, tournée vers l’intérieur.

Si écrire, c’est d’abord et avant tout une façon d’être, comment l’être en incarnant un féminin différent, dont la créativité jaillit d’une matrice d’encre et de mots? Et si je veux, par l’écriture, sublimer mes blessures plutôt que tourner le couteau dans mes plaies?

J’ai l’impression que je n’ai pas fini de retourner ces questions.

*Dany Laferrière, Journal d’un écrivain en pyjama, Mémoire d’encrier, 2013, p. 184.
** Brigitte Haentjens, Un regard qui te fracasse, Boréal, 2014, p. 87.
Catégorie:
La voie de l'écriture, Sur la corde raide
Étiquettes :
, , ,
%d blogueurs aiment cette page :