Un jour, ils entendront mes silences

[…] une écriture d’une grande finesse qui nous parle des différences.

— Le libraire

[…] un roman transpercé de lucidité.

— Gabrielle Bonifaci

Corinne ne peut ni bouger — ou si peu — ni parler. À travers ses yeux, néanmoins très lucides, nous sommes témoins de ses petites victoires, mais aussi des exigences, des soucis et des déchirures que son état finit par entraîner dans sa famille. Son désir le plus cher : vivre malgré les différences… Un regard neuf et émouvant sur les peines, les limitations, mais aussi les joies d’une enfant pas comme les autres, qui ébranle nos conceptions de la normalité.
(David, 2012)

Prix du livre d’Ottawa, 2013; Prix Christine Dimitriu-van-Saanen, 2013; Prix littéraire Le Droit, 2014; Prix Émergence AAOF, 2014. Fiche pédagogique disponible.

Fils d’Ariane

Un demi-siècle d’amour, de souffrance et d’espoirs réduits à deux phrases… Cette mère, qu’on lui a trop tôt arrachée, Ariane a l’impression de l’avoir si peu connue en réalité. Sur le point de devenir mère à son tour, elle se cherche de nouveaux repères au milieu des fragments réels et imaginés du passé.
(Éd. de l’As, 2005)

Quelques exemplaires sont encore disponibles auprès de l’autrice au prix de 20 $ chacun (taxes et frais de port en sus); commander au moyen du formulaire sur la page d’accueil.

Participations à des collectifs

Autres publications

  • « Champlain, Hawking et moi », Participe présent, no 73, Association des auteures et auteurs de l’Ontario français.
  • Visages d’Ellerecueil autopublié, 2009 (disponible sur Lulu en format papier ou numérique).
  • « Deux roses pour Manhattan », Anthologie –  Poètes contre la guerre, sous la direction de Georges Abou-Hsab et Todd Swift, 2003.
  • « Battements de cœur octets », Transpoésie 1999.
  • « Il était une fois » poème publié dans Envol, vol. IV, no 1, 1996 (Les Éditions du Vermillon).
%d blogueurs aiment cette page :