Passé, mémoire et imaginaire

« L’historien sait bien que le passé n’est pas seulement ce qui a été, c’est aussi ce que la mémoire en a fait. Quant à l’imaginaire, il ne s’oppose nullement à la réalité : il n’en est ni le contraire ni l’adversaire, mais constitue lui aussi une réalité — une réalité différente, fertile, mélancolique, complice de tous nos souvenirs. »

— Michel Pastoureau,
La couleur de nos souvenirs
, Seuil, 2010.

%d blogueurs aiment cette page :