Mots et technos : pistes de réflexion

Le numérique soulève des questions épineuses pour le droit d’auteur. Des réflexions se sont amorcées outre-Atlantique (notamment ici et ). Elles finiront forcément par avoir des échos en terre nord-américaine. Pour l’instant, la discussion tourne chez nous autour de la réglementation du prix des livres.

Catherine Voyer-Léger et Olivier Robillard-Laveaux dans une récente entrevue ont discuté du phénomène des blogues culturels, ainsi que de ses répercussions sur la valeur accordée au travail des journalistes. Certes, il faut se réjouir de la multiplicité des points de vue, mais il faut aussi prendre garde de sombrer dans un âge de l’amateurisme.

La force des médias sociaux — dont les blogues — réside pour moi tout particulièrement dans leur capacité à faciliter le maillage entre les créatrices et créateurs de différents milieux. Récemment, j’ai aussi réfléchi à la manière dont Internet et d’autres technologies peuvent aider une écrivaine à se rapprocher de son lectorat. Par exemple, j’ai découvert que des clubs de lecture invitent maintenant autrices et auteurs à prendre part à leurs discussions au moyen de Skype. Fascinant, non?

%d blogueurs aiment cette page :