Pourquoi lire?

Beaucoup s’inquiètent pour l’avenir de la lecture à l’heure où l’imprimé perd du terrain et où les interruptions et distractions se multiplient. Pourtant, on a plus que jamais de bonnes raisons de lire. En effet, la recherche démontre que la lecture développe l’empathie (http://www.actualitte.com/actualite/monde-edition/critiques/la-lecture-besoin-humain-qui-excite-les-neurones-et-l-empathie-30901.htm). Elle aide aussi à comprendre la complexité du monde (http://www.ledevoir.com/culture/livres/340187/echapper-au-reel-pour-le-comprendre).

Quant au numérique, il pourrait apporter des solutions intéressantes pour les personnes dyslexiques ou aux prises avec d’autres difficultés d’apprentissage (http://laregledujeu.org/2012/01/12/8488/vers-une-mort-programmee-du-livre/).

Je ne perdrai plus ma page!

Quelle lectrice ne possède pas sa collection de signets! Mais comment marquer sa page quand on lit à l’écran?

Il m’arrive à l’occasion d’acheter des livres en format numérique (PDF) pour lecture à l’ordinateur — je ne possède pas encore de liseuse, et je ne suis aucunement attirée par ces appareils.

Quand j’achète sous forme numérique c’est en général qu’aucune version imprimée n’existe ou, encore, que je ne veux pas trop dépenser parce que je prévois une simple lecture en diagonale. Si l’ouvrage me plaît, je l’imprimerai afin de pouvoir le lire plus confortablement et bien l’assimiler. Mes habitudes de lecture concordent d’ailleurs avec les constatations de Miratech, qui a comparé la lecture sur l’iPad à la lecture sur papier.

Là n’est toutefois pas l’objet de ce billet. Non. Je m’intéresse ici aux signets et, jusqu’à hier, je cherchais désespérément un équivalent électronique, parce que j’en avais marre de perdre ma page chaque fois que je ne terminais pas d’un coup mes livres ou rapports numériques.

Donc, hier, avant de refermer mon plus récent achat électronique (un livre de Kristen Lamb sur l’utilisation des médias sociaux comme outil promotionnel, intitulé We are not alone), j’ai fait une petite recherche en ligne. J’ai finalement trouvé ma réponse sur Comment ça marche.

Pour qu’Adobe Reader rouvre le livre là où j’ai arrêté la lecture, il suffit que je coche l’option « Restaurer les derniers paramètres affichés lors de la réouverture du document », qui se trouve sous « Documents », dans le menu « Préférences ».

Un jeu d’enfant! D’un coup, ma tolérance pour la lecture à l’écran vient d’augmenter considérablement.

Photo : © Marie-Josée Martin, 2010

%d blogueurs aiment cette page :